Votre Salon

TROUVEZ UN SALON

TROUVEZ LE SALON LE PLUS PROCHE DE CHEZ VOUS

Géolocalisez votre position

et affichez les salons de coiffure Jean Louis David près de chez vous

ou

Lara Turner affiche une blondeur parfaite.
Lara Turner affiche une blondeur parfaite.
Lara Turner affiche une blondeur parfaite.
Coloration blonde

[Hair Story] Le blond platine hollywoodien

Partagez

Le blond platine revient sur le devant de la scène, des actrices comme Kristen Stewart, Cameron Diaz ou Cécile Cassel l'ont adopté. Mais savez-vous que les grandes figures de la blondeur hollywoodienne étaient pour la plupart des brunettes sublimées par ce changement radical ?

Quand on pense aux grandes heures d'Hollywood et à ces stars légendaires, seuls quelques noms viennent immédiatement à l'esprit. Rhett Butler, Tyrone Power, Humphrey Bogart, Gregory Peck... Des bruns ténébreux aux bras desquels s'accrochaient des blondes flamboyantes. Jayne Mansfield, Jean Harlow, Lana Turner... et bien sûr Marylin Monroe.

Jayne Mansfield, sublime actrice des années 50.
Jayne Mansfield, sublime actrice des années 50.

Des brunes et des rousses magnifiques, bien sûr, Hollywood en a en vedette également à l'époque. Mais à part Ava Gardner, elles ont du mal à résister à ce blond fascinant. Vivian Leigh, Greta Garbo et même Rita Hayworth, sous la houlette d'Orson Welles, y succomberont.

Alors pourquoi le blond platine ?

Tout d'abord parce que les films sont en noir et blanc et que cette couleur accroche la lumière comme aucune autre. Ensuite, car toutes ces actrices des années 30 inspireront toute une génération de sex-symbol quelques décennies plus tard à l'instar de Norma Jean Baker devenue Marilyn Monroe le jour où elle a voulu ressembler à son idole, Jean Harlow.

Marilyn Monroe a, elle aussi, sucombé au blond platine.
Marilyn Monroe a, elle aussi, sucombé au blond platine.

Cette course à la blondeur polaire n'était pas sans conséquence. Les produits de l'époque étaient beaucoup plus agressifs qu'aujourd'hui, les teintures avaient moins de tenues et les cheveux étaient mis à dure épreuve. Pas question de ce fait d'avoir des cheveux longs. Toutes ces beautés fatales affichaient des coupes sophistiquées mais courtes.

Aujourd'hui, mai 68 et la libération de la femme sont passées par là. Plus aucune brunette intense, à part Kim Kardashian sans doute et encore pour un événement ponctuel, n'a envie d'abîmer ses cheveux et de refaire ses racines tous les deux jours. Les coiffeurs de leur côté sont devenus des experts qui déconseillent trop d'écart de ton entre la couleur de base et celle désirée. Ils attirent également l'attention sur l'adéquation avec la couleur de la carnation. Trop pâle, le blond platine donne mauvaise mine, trop foncée, il peut devenir vulgaire.

Mais adulé ou décrié selon les périodes, le blond platine se réinvente constamment pour séduire les fashionistas à travers le temps. Céderez-vous à son souffle polaire ?

En savoir plus :