Votre Salon

TROUVEZ UN SALON

TROUVEZ LE SALON LE PLUS PROCHE DE CHEZ VOUS

Géolocalisez votre position

et affichez les salons de coiffure Jean Louis David près de chez vous

ou

Les longueurs accessoirisées, du podium à la rue ?
Les longueurs accessoirisées, du podium à la rue ?
Les longueurs accessoirisées, du podium à la rue ?
Coiffure

Les longueurs accessoirisées, du podium à la rue ?

Partagez

Après le bijou de cheveux de l'été, le collier de cheveux ! En effet, sur le défilé Chanel automne-hiver 2013-2014, c'est un collier qui entoure les longueurs et structure les coiffures. Et pas de collier discret en vue, non cette saison, c'est un collier XXL, à large mailles qui fera office d'accessoires à cheveux. Alors, du podium à la rue ?

Les longueurs accessoirisées vues sur les défilés

Cet hiver, outre le bonnet ou le chapeau en feutre, c'est donc l'accessoire XXL qui joue les stars. Sur les podiums, il revêt des allures de collier peu discret. Loin d'être caché sous les cheveux, celui-ci les entoure afin de la jouer bling-bling à la perfection. Vos longueurs se retrouvent placées sous le collier.

Qu'est-ce qu'on garde ? Le collier, en version minimale. Oui, les défilés lancent bien souvent de nouvelles tendances mais là, difficile d'assumer le collier d'une telle taille et ainsi positionné au quotidien. Tout d'abord, parce que le collier XXL aux allures de collier pour chien, non merci. Mais aussi parce que des cheveux plaqués sous un tel collier, cela peut entrainer des cheveux coincés qui s'arrachent et beaucoup de douleur. Manque d'esthétisme et douleur quotidienne, un mélange peu tentant !

Comment adopter les longueurs accessoirisées ?

En version light. Les longueurs ultra-lisses, oui. Le collier, oui aussi ! Mais qui joue la carte de la discrétion. Les mailles, pourquoi pas mais dans un format portable au quotidien. De plus, le collier devra être positionné sous les cheveux pour éviter de les coincer dans les mailles. Choisissez des accessoires qui vous mettent en valeur, pas des accessoires qui vous veulent du mal !

En savoir plus :